OMIKUJI

Depuis 1 an, le FCBA échange avec le réseau d’universitaire Japonais Kijuku sur la thématique de la construction bois. Le partenariat a été officialisé avec la signature d’un MoU lors du congrès WoodRise 2023 à Bordeaux et une thématique de recherche commune a été décidé : le diagnostic de la résistance résiduel des constructions bois. Cette problématique vaste sera abordée par étape. En 2024, nous traiterons certains freins existants. Tout d’abord la mesure de l’humidité dans le bois dans des bâtiments réels est encore complexe à mettre en place, or c’est un facteur important sur la durabilité des ouvrages. Ensuite les outils de contrôle non destructifs existants n’ont pour l’instant été que peu employés pour évaluer la dégradation de bois du fait de champignons/insectes. En plus de ces problématiques scientifiques, des échanges sont prévus pour mieux appréhender l’état de l’art au Japon sur la thématique.

Top