MECD référent technologique du nouveau Contrat de filière Industries pour la construction

Le 13 février 2019, les industriels de la filière construction ont signé avec trois ministres le contrat instituant un Comité Stratégique de Filière « Industries pour la construction ».

« 2019 sera une année charnière, avec la signature du contrat stratégique de filière le 13 février prochain« , annonce Hervé de Maistre, président de l’Association française des industries des produits de construction (AIMCC), désigné par EGF-BTP (entreprises du bâtiment), Routes de France (entreprises de travaux publics) et Syntec (ingénierie) pour animer ce comité stratégique de filière (CSF) estime qu’il s’agit d’un « engagement durable pour que les acteurs de la construction relèvent les défis gigantesques qui les attendent : transition écologique, numérique, compétitivité…« .

Le 11 décembre 2018, au Ministère de l’Economie et des Finances, le CSF IPC présentait et lançait officiellement les projets structurants en présence de sa gouvernance et ses partenaires, dont MECD.
Le Comité Stratégique de Filière « Industries pour la Construction » est concentré dans un premier temps sur des Projets Structurants qui viendront contribuer directement à la numérisation de la filière, à la défense de la biodiversité et à la lutte contre les passoires thermiques, tout en soutenant la portée internationale de nos actions afin de valoriser nos technologies à l’export en matière de villes durables et connectées (smart, safe and sustainable cities).
Chacun de ces projets structurants reposent sur l’investissement et la mobilisation de tous, organisations professionnelles, industriels, investisseurs, représentants de l’Etat, de l’Association des Régions de France et l’Association des Maires de France.

Hugues de Maistre conclut : « Le Comité stratégique de filière sera ‘pratique’, tiré par des acteurs économiques, ce qui donne l’assurance d’aller au bout. Ce sera un projet au service de l’ensemble de la filière, et pas uniquement des industriels de la construction, y compris les PME et les artisans. C’est un travail d’équipe« .